Paroxétine, Dépression et Dépendance. Témoignage d’Aline, 35 ans

ParoxétineLe calvaire de ma dépendance à la Paroxétine. J’ai pensé que je ne pourrais jamais arrêter.

J’ai souffert de nombreux épisodes de dépression durant ma vie. J’ai toujours réussi à m’en sortir. Malheureusement, l’année dernière, je me suis de nouveau sentie en bas de l’échelle. Mon médecin de famille m’a alors prescrit de la Paroxétine.

La descente aux enfers

Le premier jour, j’ai été envahie par des troubles digestifs. Je me suis dit « ce n’est pas grave, ce n’est que passager ». Malheureusement, le jour suivant, j’ai commencé à me sentir très mal, bien plus que ce que j’avais connu dans le passé.

Après quelques jours, j’étais dans un état épouvantable. J’ai ensuite été envahie par des envies de suicide, ce que je n’avais jamais connu auparavant. J’avais d’énormes problèmes de sommeil et n’avait plus du tout envie de manger.

Mon mari qui était très inquiet a rappelé notre médecin. Celui-ci l’a rassuré, lui disant qu’il fallait attendre une dizaine de jours afin que le médicament fasse son effet. Il insista également lourdement pour que je poursuive mon traitement. Pour lui il n’y avait aucun rapport entre mes envies suicidaires, et la Paroxetine. C’était juste un symptôme classique de la dépression, selon lui.

Quand j’ai entendu mon mari me répéter cela, j’étais excédée. J’ai rappelé mon médecin pour lui dire que je n’avais jamais eu de pensées suicidaires auparavant dans ma vie.

Après une dizaine de jours, j’ai décidé d’arrêter de prendre de la Paroxétine. Les effets de cet antidépresseur étaient en effet pires que mon état dépressif. J’étais enfin soulagée. J’étais fatiguée, complètement à plat, mais mes nausées, mes pulsions suicidaires avaient disparu aussi vite qu’elles étaient apparues lorsque j’avais pris ce médicament.

J’ai pris rendez-vous avec mon médecin pour lui raconter cela. Il a réagi assez violemment en me lançant un pathétique : « si vous arrêtez de prendre votre médicament, n’espérez pas aller mieux ». J’étais profondément choquée. Il ne voulait pas croire que la Paroxétine qu’il m’avait prescrite avait provoqué tout cela est aggravé mon état.

Je suis certaine que de nombreux patients ont du vivre la même chose, avec leur médecin.

C’est alors que je me suis orientée vers la recherche d’une solution naturelle et que je suis tombé sur le site de Patrick Gillot. J’ai essayé sa méthode et j’ai été surpris par les résultats très rapides que j’ai obtenus.

Si vous voulez en savoir plus sur sa méthode, cliquez ici

Courage, Aline

Les commentaires sont fermés.